Ce projet est cofinancé par le Fonds Social Européen dans le cadre du programme

« Initiative pour l’Emploi de Jeunes »

L’historique :

Le projet « 100 chances, 100 emplois » a été créé en 2004 à l’initiative de Schneider Electric et de Henry Borloo, alors ministre de la Ville. Il a été expérimenté en 2004 à Chalon/Saône, puis s’est déployé de 2006-2014 sur 21 bassins.

À Blois, le dispositif a été lancé en janvier 2014 à l’initiative de l’UT 41 de la Direccte Centre

Il est cofinancé depuis Janvier 2015 par le Fonds Social Européen dans le cadre du programme « Initiative pour l’Emploi des Jeunes »

Il est copiloté par La Mission locale du Blésois et par 2 entreprises : le Medef 41 et Acticall en 2014-2015, puis Thérae depuis Septembre 2015

Les objectifs :

  • Promouvoir l’égalité des chances
  • Répondre à des besoins économiques locaux
  • Accompagner des jeunes adultes vers de l’emploi durable

La méthode :

S’appuyer sur un partenariat entre les acteurs publics, les acteurs économiques et les acteurs associatifs d’un territoire grâce à :

  • La création d’un réseau d’entreprises partenaires du dispositif
  • La mise en place d’un double pilotage entre un service public de l’Emploi et 1 à 2 entreprises
  • La mobilisation des acteurs publics et associatifs de terrain

À Blois, 100 Chances 100 Emplois est copiloté par le MEDEF 41, Thérae et la Mission Locale.

Le réseau des entreprises partenaires compte 35-40 entreprises du bassin blésois.

 

Un processus en trois étapes :

  • Multi repérage des candidats par le service public de l’emploi (Missions Locale, Pôle Emploi, Cap Emploi), les entreprises et les associations de terrain
  • Sélection par la participation à un module d’entrée (SAS d’1 semaine)
  • Parcours d’insertion professionnelle (parrainage, PMSMP, CDD – de 6 mois, alternance).

Les jeunes adultes restent dans le dispositif jusqu’à obtention d’une sortie positive (CDI, CDD de plus de 6 mois, alternance, formations)

 

Le public :

Le projet s’adresse à des jeunes de 18 à 25 ans du territoire, n’étant ni en emploi ni en formation, avec une priorité donnée à ceux résidant en QPV – Quartiers Prioritaires de la politique de la Ville (30 jeunes sont accompagnés par an).

Pour intégrer 100 chances 100 emplois, ils doivent :

  • Avoir un projet professionnel validé
  • Etre en recherche active d’emploi
  • Maîtriser les codes sociaux de l’entreprise